Jardin du ruisseau

Elsie Reford a aménagé ses jardins autour du ruisseau Page (du nom de l’un des pionniers de la région). Le ruisseau serpente naturellement la propriété, torrent impétueux au printemps, paisible cours d’eau à la fin de l’été. Elsie a édifié des murets de pierres pour le contenir et pour stabiliser le terrain en pente qui le longe. Du côté nord du ruisseau, elle a disposé des pierres des champs brutes et créé un jardin qu'elle a baptisé The High Bank. Aujourd'hui, ce jardin héberge des centaines de vivaces telles les lis martagons (Lilium martagon var. album et L. martagon var. cattaniae) et plusieurs variétés d'astilbes. Les pommetiers ornementaux (malus sp.) y dessinent un cadre verdoyant.

On notera, dans le massif central qu'elle appelait le Mound Garden, le saule de Boyd (Salix x Boydii). Ce saule de petite taille, découvert dans les montagnes d'Écosse, a été planté par Elsie Reford dans les années 1930. Le tapis de saxifrages (Saxifraga rosea) et le massif de sanguinaires à fleurs doubles (Sanguinaria canadensis 'Flore Pleno') témoignent du fait que cette plantation remonte maintenant à plus 90 ans.