Allée royale

Au tournant du sentier de l’allée des azalées, nous sommes invités à emprunter un petit escalier. Au sommet, l’allée royale apparaît dans toute sa splendeur. Longue de 90 mètres, voilà une des créations des plus originales d’Elsie Reford, qui s’est inspirée des plates-bandes mixtes conçues par Gertrude Jekyll pour les plus grands jardins d’Angleterre. Deux murets de pierres encadrent l’allée et les massifs en pente douce. Les dalles de ciment ont été dessinées par Robert Wilson Reford et les petits coquillages qui y sont incrustés indiquent que le sable provient de la plage en contrebas. L'allée s’achève sur un splendide point de vue sur le Saint-Laurent, qu'on aperçoit à travers les arbres.

L'allée royale est une explosion de couleurs, alternant entre le jaune éclatant des corbeilles d'or (Aurinia saxatilis) et le blanc et le rose de l'arabette du Caucase (Arabis caucasica), qui fleurit dès la fonte des neiges en mai. Les fleurs éclosent les unes après les autres : lilas, pivoines, pieds-d'alouette, lis et phlox. Les roses viennent compléter ce tableau en hommage à la beauté. Près de 400 espèces et variétés de plantes y fleurissent du début du printemps à la fin de l’automne.